Offres d’emploi dans le secteur du bio, de l’écologie et de l’environnement

Agent embarqué à bord d’un navire de pêche

Vous êtes ici

Retour

L'entreprise

Le territoire des Terres australes et antarctiques françaises est créé par la loi n° 55 du 6 Août 1955. Ce territoire inscrit à l’article 72-3 de la Constitution et formé de trois districts austraux (l’archipel de Crozet, l’archipel de Kerguelen et les îles St-Paul et Amsterdam), de la Terre Adélie et des îles Eparses (depuis la loi 2007-224), est placé sous l’autorité d’un administrateur supérieur ayant rang de préfet. En plus de la responsabilité liée à l’administration du territoire, les TAAF sont également l’organisme gestionnaire de la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises et d’un périmètre de protection autour de cette réserve, le tout s’étendant sur plus d’1 660 000 km2.

Description de l'annonce

DESCRIPTION DE L'OFFRE Le territoire des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) a été créé par la loi du 6 Août 1955. Ce territoire, inscrit à l’article 72-3 de la Constitution, est formé par les îles de St-Paul et Amsterdam, l’archipel de Crozet, l’archipel de Kerguelen, la Terre Adélie et les îles Eparses. Il est placé sous l’autorité d’un administrateur supérieur ayant rang de préfet. Les TAAF sont également l’organisme gestionnaire de la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises et d’un périmètre de protection autour de cette réserve, le tout s’étendant sur plus de 1 660 000 km2.Les TAAF œuvrent à la préservation de leur patrimoine naturel au travers d'une politique environnementale encadrée par plusieurs documents d’objectifs (plan d’action biodiversité, plan de gestion de la réserve naturelle, plan national d’action…) et régie par plusieurs conventions internationales et organisation régionales de gestion des pêches (ACAP, CCAMLR, SIOFA…).La collectivité est également gestionnaire des 3 pêcheries opérant dans le périmètre de la Réserve naturelle, à savoir la pêcherie à la langouste et aux poissons de Saint-Paul et Amsterdam, la pêcherie à la légine de Kerguelen et Crozet, et la pêcherie au poisson des glaces de Kerguelen.L’importance écologique de la partie marine de cet espace protégé, ainsi que le manque de connaissances sur ce milieu, ont été identifiés dans le plan de gestion 2018-2027 de la Réserve et ont été à l’origine de son extension en mer. L’acquisition de données sur la biologie des espèces marines exploitées et présentes dans ces milieux, ainsi que sur leurs habitats et les écosystèmes associés, sont donc indispensables pour la bonne gestion de la Réserve et la conservation des ressources marines.Dans cette perspective, les TAAF, en collaboration avec les experts scientifiques du MNHN, du CNRS de Chizé, et les professionnels de la pêche, mettent en œuvre des programmes visant à évaluer l’état des stocks des espèces marines exploitées, à améliorer les connaissances sur les écosystèmes marins, et à évaluer l’impact des pêcheries et des autres activités sur ces écosystèmes. L’ensemble de ces informations permettent de proposer des mesures de gestion adaptées, en vue d’atténuer les éventuels effets de ces activités sur l’environnement.La personne recrutée représentera la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises à bord des navires de pêche sur lesquels elle sera embarquée. Elle sera en charge de la mise en œuvre de la politique de la Réserve sur les navires concernés et de la sensibilisation des équipages à la règlementation environnementale et aux bonnes pratiques de pêche. Elle aura la responsabilité de la mise en œuvre des protocoles et des suivis environnementaux à bord, tout en participant à leur amélioration.MISSIONSLes missions ci-dessous se dérouleront sous l’autorité du préfet, administrateur supérieur des TAAF et sous la responsabilité du directeur de l’Environnement (DE) et directeur de la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises, ainsi que sous celle de la chef du service marin de la Réserve.-        Mise en œuvre des protocoles de suivi des impacts environnementaux des pêcheries ;-        Identification et développement de moyens de lutte contre la mortalité aviaire, de limitation des prises accessoires, et de réduction de l’empreinte des engins de pêche sur les fonds marins ;-         Formulation de propositions pour l’amélioration de pratiques et techniques de pêche au regard de leurs impacts environnementaux ;-         Adaptation des protocoles de terrain, organisation logistique et matérielle des marées ;-        Délivrance de conseils techniques et sensibilisation des personnels embarqués à la politique environnementale de la Réserve ;-        Mise en œuvre des protocoles de marquage et de recapture des espèces exploitées ;

  • Mise en œuvre des protocoles de suivi des mammifères marins et de lutte contre la déprédation (photo-identification, acoustique, biopsies etc.)

-                                                                                                                                                                             Développement de nouveaux outils et de nouveaux moyens de suivi (suivi vidéo, GPS loggers, nouveaux logiciels) ;-                       Evaluation et révision des prescriptions techniques des pêcheries ;-                       Formulation de propositions pour améliorer la gestion de la partie marine de la Réserve naturelle et plus largement de la pêche australe française dans ses ZEE.L’ensemble de ces missions sont menées en concertation avec la Direction des Pêches et des Questions Maritimes (DPQM) des TAAF, le MNHN et les autres partenaires scientifiques.Cette liste est non exhaustive.

Caractéristiques du poste

Type de contrat: 
Secteur d'activite: 
Niveau de poste: 

Rémunération

Salaire annuel brut: 
A définir
Salaire mensuel brut: 
A définir

Qualités exigées

Description du candidat: 

formation technique en halieutique ou en écologie marine (connaissances sur les oiseaux marins, mammifères marins, benthos, plancton, poissons démersaux et pélagiques, prédateurs supérieurs marins, etc…) ;expérience dans le domaine de la gestion d’espace naturel marin et connaissance des activités de la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises ;expérience de terrain dans le domaine marin (campagne scientifique à la mer, observateur des pêches) ;capacité à travailler sur des navires pour des campagnes de longue durée dans des conditions difficiles.très bonnes compétences rédactionnelles et relationnelles ;bonne aptitude à l’animation et à la communication ;maitrise de l’anglais ;maîtrise des suites informatiques de base (Office…) ;maitrise de la photographie reflex ;capacité à la prise de responsabilités et force de proposition ;capacité à hiérarchiser les tâches, rigueur et méthode. 

Niveau de diplôme: 
Langues: 
Français: Bilingue
Anglais: Lu, écrit, parlé

Localisation

Adresse: 
1 rue Gabriel Dejean
97410 SAINT-PIERRE
Réunion
Pourvue: 
Non
Fin de candidature: 
Dimanche, 1. Septembre 2019
Expérience souhaitée: 
Postuler !